Tag Archives: new york

Do You Uniform?

Do You Uniform?

On dit qu’avoir un uniforme, une tenue gagnante vers laquelle se tourner chaque jour, c’est une manière de réduire le stress lié à la difficulté de choisir (Vanessa, c’est pour toi).

Bien sûr, un ensemble imprimé, ça n’a rien d’un uniforme, mais des sneakers et un petit chignon bas portés régulièrement, si. Illustration avec notre amie Jessi dont le look signature serait incomplet sans chignon et sneakers. En plus d’éliminer deux des cinq principales prises de tête pour s’habiller le matin (les autres étant : les vêtements, les accessoires, le make-up), y avoir recours donne à ce look élégant un côté accessible au quotidien. La polyvalence, je suis pour.

Vous avez un uniforme, vous ? Dans votre manière de vous habiller ou autre… Je suis celle qui a mis quatre mois à choisir la couleur de ses rideaux, alors j’ai besoin de conseils (Et Vanessa aussi, puisqu’elle cherche toujours la poubelle parfaite).

Top and Trouser, Cienne NY ; B.O., Winden ; Sneakers, Nike

Jessi Frederick travaille comme styliste et directrice artistique à Brooklyn. Elle aime les tons neutres (et plus particulièrement le noir et blanc) et maîtrise à la perfection ce minimalisme juvénile et sophistiqué si réussi.

A Coffee Break with Sissy

A Coffee Break with Sissy

New York est accro à la caféine. C’est tellement vrai que débusquer l’endroit idéal où boire le meilleur café nécessite un peu de patience… – il faut tester les mille options qui s’offrent à vous dans un rayon de quelques centaines de mètres autour de chez soi/de son bureau pour décrocher le Graal. C’est pile à ce moment-là que vos amis ouvrent un spot génial, et qu’on se retrouve à faire quelques mètres en plus pour soutenir lesdits amis, et profiter de ce fameux spot.

Beat the Heat

Beat the Heat

Chaque année au mois de mai, les New-Yorkais commencent à se plaindre du froid qui dure et se demandent quand le soleil et la chaleur seront enfin là… Et puis en un clin d’œil, le mois de juin est là, et les conversations ont viré au dégoût le plus total pour le temps chaud, moite et humide.

Je mentirais si je vous disais que je n’alimente pas ce chaud-froid (haha) … je me demande moi aussi comment vivre le mieux et le moins humidement possible entre juin et septembre. Comment fait-on pour survivre à la chaleur de plomb et rester aussi fraîche que Sarah dans son ensemble blanc ?

Peut-être son secret réside-t-il dans le fait qu’elle ne perd pas son énergie à se plaindre de la météo, mais plutôt à faire des choses positives : se glisser dans un cinéma (musée ou bar à cocktails) climatisé pour échapper à la moiteur ambiante. En tout cas, ça marche. Je l’ai revue le lendemain dans une robe immaculée tout aussi cosmopolite, et là encore, pas une goutte de sueur ne perlait à son front…

Au fait, ce n’est pas la première fois que je me penche sur le cas Sarah… C’est grâce à sa beauty minute que je me suis offert des produits Biologique Recherche. Et vous vous souvenez peut-être des B.O. Céline qu’elle avait glissées dans son look. Fabuleux.

Sac, Staud ; Chemise, Staud ; Pants, Staud ; Chaussures, Simon Miller ; Lunettes du soleil, Vintage ; B.O., Sophie Monet

Athina

Athina

Ça, c’est un peu LE look de l’été à New York. Une robe débardeur toute simple et des Converse. Difficile de faire plus simple… sauf que ce qui rend le look d’Athina unique, ce sont les petites touches pailletées de sa robe et ses sneakers customisées !

 

Deb in Tribeca

Deb in Tribeca

Deb Watson à Maman Tribeca.

Do you Flare?

Do you Flare?

C’est un fait. La fameuse forme évasée emblématique de la fin des années 60 – 70 s’est durablement installée dans nos vies. Elle va et vient au gré des modes, mais on en voit de plus en plus souvent ces derniers temps, certainement à cause d’un jean 7/8e joliment patte d’eph que l’on doit à Alexa Chung et sa collaboration avec AG.

Dans le monde entier, les filles se sont ruées sur ce style qui deviendrait forcément la réponse à toutes leurs questions. Mais ce qui rend ce phénomène du flare si intéressant c’est qu’il se décline dans une infinité de longueurs et de matières différentes. Version raccourcie qui révèle les chevilles ou plus allongée pour dissimuler des talons. Et comme le fait remarquer Brianna, la longueur ordinaire est aussi parfaite pour les filles qui complexent sur leurs mollets. La solution idéale !

Et vous le patte d’eph revisité, vous osez ? Ou vous préférez les coupes droites ou slim ?