Category Archives: Stella McCartney

Blue on The Street

Blue on The Street

Lydia, ce serait un peu l’invitée la plus chic à une soirée pyjama organisée à la montagne.

Cette veste façon smoking en denim associée à ce pantalon en soie fluide est tout à fait rafraîchissant et assez inattendu. Un changement bienvenu dans cette marée urbaine de manteaux sombres…

Cat’s Meow

Cat’s Meow

Kitsch ? Peut-être. Puéril ? Possible. Mais finalement, la vraie classe, c’est de réussir à rester stylée avec une pièce d’inspiration féline. Que ce soit une b.o. discrète ou carrément un manteau à gigantesque broderie de chat… vous pouvez être la plus subtile ou la plus originale sans forcément ressembler avec une vieille dame à chats.

 

Love Learn Live

Love Learn Live

Bonjour de Paris, où je suis en mode journée de fou, interviews et photos et signature de mon livre (Si vous êtes à Paris, venez, c’est ce soir au Bon Marché à partir de 16h30 !) et même hier la télé (vous pouvez regarder l’émission ici si vous voulez).

Est-ce que je me sens star ?

Ahah! Et bien c’est une bonne question (vaudrait mieux, vu que je me la pose à moi-même) parce qu’en fait, un petit peu. Pas dans le sens où je me comporte comme une diva (enfin je ne crois pas)(quoi, demander qu’il n’y ait que des M&Ms goût champagne et un masseur Ryan Goslinguesque dans ma loge c’est pas trop demander, non ?)(merde il y a encore des gens qui vont me prendre au sérieux et je vais encore auto-répandre des rumeurs) mais plutôt dans le sens où je me sens légèrement rodée.

Et que même que si je ne suis pas une star (j’étais en plateau avec Salma Hayek hier et je peux vous dire que ça, c’est une superstar)(sa manucure était parfaite et pas une mèche de cheveux ne dépassait !) mais je vois parfaitement bien comment tout doucement, on apprend à faire des médias son métier.

On sait être “on”, c’est à dire laisser s’exprimer la partie de nous qui est sûre d’elle, qui en fait un peu des tonnes (à la télé ou devant une caméra, c’est soit ça soit on est invisible) et qui est hyper dans l’instant, dans un espace de concentration intense sur ce qui est en train de se passer (alors que d’habitude on passe 90% de son temps à rêvasser).

Tiens par exemple, avant mes dédicaces souvent, je prends 10 minutes au calme, sans parler à personne. Parce que je sais qu’après je vais être “on” pendant deux, trois heures, et que je veux réussir à échanger un mot avec les lecteurs géniaux (et dont je vous reparlerais bientôt) qui sont venus me voir.

Est-ce que ça fait diva de s’asseoir dans un coin et de ne pas trop parler ?
C’est possible…
Mmmmmm.

On sait exactement comment poser pour une photo. On sait être à peu près détendu devant une caméra. On apprend à répondre à des interviews sans dire trop de conneries, et avec une attention renouvelée même quand on nous pose la même question pour la 135 fois. On sait ce qui nous va et ce qui ne nous va pas. On sait se positionner dans la lumière.

Ah oui, et… On travaille avec des gens de plus en plus compétents, qui nous entourent d’attentions, comme ma publiciste Marie qui me disait hier avant de passer à la télé “il vaut mieux ne pas manger à l’antenne” (c’est une émission qui se passe autour d’un repas), ou qui nous maquillent et nous rendent sublime (et nous donnent des conseils qu’on finit par utiliser
dans la vraie vie) et savent même jouer avec nos imperfections (alors qu’au début, au moindre bourrelet, on entend quasiment la styliste souffler d’agacement “comment je bosse moi avec des mensurations pareilles !”). Là on arrive et tout est à notre taille.

C’est pour ça que quand on me dit, depuis quelques temps, que je suis éclatante et si c’est du à l’amour je dis oui, bien sûr, parce que je suis sûre que ça joue…

Mais je sais aussi que c’est surtout que de plus en plus, enfin et surtout depuis la sortie de mon livre et sa promo, je vis un peu, et par moments (pas tout le temps, hein) ma vie de micro-star.

Je vois tout à fait comment ça peut monter à la tête. Oh la la !
Si on a l’ego fragile, on peut vite se prendre à ce jeu étrange.

Moi, j’essaye de rester cool, pas chiante (mais bon je suis sûre que parfois je le suis, c’est pas facile d’être 100% pas chiante, non ?)(tiens, un jour faudra qu’on parle de ce que ça signifie quand on dit d’une femme qu’elle est “chiante”)(souvent elle est juste en train d’essayer de faire son job)(minute féministe), de faire de mon mieux pour être pro, et de profiter de ce que j’apprends tous les jours.

D’apprécier les choses incroyables qu’il m’est donné de faire, d’être prise en photo par des photographes hyper talentueux (comme pour cette série sortie dans le Madame Figaro, shootée par Matthew Sprout, avec un magnifique papier de Peggy Frey) et les gens incroyables qu’il m’est donné de rencontrer (Le Consul Général de France à New York, Salma Hayek hier, Donald Trump)(un intrus s’est glissé dans la parenthèse précédente, saurez-vous le reconnaître
?) et, bref, d’accepter de grandir et d’accueillir ces opportunités avec un coeur reconnaissant.

Et de partager avec vous le plus possible, comme ce smoky eye somptueux que j’ai appris faire hier. Très, très vite.

Bisou !

Hedvig

Hedvig

Je me suis toujours demandé comment les femmes qui travaillent dans la mode et ont des enfants font pour rester chics ! Etude de cas avec Hedvig, une blogueuse. Je suis presque littéralement tombée sur elle  – et son adorable petite fille Hedda – pendant la NYFW…

Je crois que ce qui m’a surtout frappée, c’est la façon dont Hedvig se tient, la confiance qu’elle dégage… elle chemine hyper naturellement (elle me rappelle un peu G, d’ailleurs !). Du coup, je l’ai revue à Paris, toujours suivie de Hedda, où elle m’a confié qu’elle ne planifiait pas à l’avance ses tenues pour la Fashion Week. Jamais. Elle enfile juste ce qui lui semble correspondre à la journée. Tout en essayant de en pas se répéter.

C’est peut-être pour ça qu’elle affiche une grâce toute naturelle ! En plus, je trouve ses tenues vraiment réalistes et mettables, ce qui avec la frénésie du street style est devenu vraiment rare !

Look 1 : Pull, Dagmar; Pantalon, Stella McCartney; Sneakers, Common Projects; Sac, Chloé / Look 2 : Robe, Proenza Schouler; Sac, Chloé; Chaussures, Chloé / Look 3 : Chemise, Ganni; Chaussures, Common Projects; Sac, Chloé; Pull, 1205 / Look 4 : Veste, Dagmar; Chemise, Frame; Salopette, Citizens; Sac, Jimmy Choo.

Boots!

Attention, elles arrivent !

Les bottes ou boots de la saison, portées par toutes les “it” girls de la fashion week ici (c’est aux bottes qu’on reconnaît une it girl). C’est un peu le Graal de la Fashion Week.. Tout le monde en veut une paire, mais dans une teinte super rare. Donc en gros, tout le monde veut porter la même chose tout en restant unique (oui, la mode, ça peut être déconcertant).

Et cette saison, ce qui fait fureur ce sont les bottes vernies Dior avec talon transparent.
Même dans les foule compacte devant les défilés, on les repère tout de suite et elles sont sexy juste ce qu’il faut (non, mais ce rouge glossy est dingue, non ?!!) — dans toutes les couleurs et déclinaisons (en-dessous ou au-dessus du genou).

Bien sûr, on les adore aussi. D’ailleurs, entre nous, je serais prête à tuer pour en avoir une paire. En gris.
(S’il vous en avez une paire en trop, vous savez où les envoyer…)

Finalement, ces bottes sont juste un baromètre de ce qui se fait cette saison en la matière. En gros, la tendance, c’est le talon bloc d’inspiration mod, qu’il soit super haut ou plat. Du coup, on voulait vous montrer quelques-uns de nos modèles préférés.

Bon, je suis super jalouse des chuassures de G en ce moment. Elle a trois de ces modèles… Vous avez peu-être déjà repéré ses sublimes boots Stella McCartney en brocart de velours dans le post d’hier. Ou vu, sur Instagram, qu’elle venait d’acquérir les boots vernies Miumiu avec boucle sixties.

Ah, et puis il ya les autres, qui sont tout aussi cool mais plus accessibles. Ces boots plates en nubuck Topshop ajourées et lacées sur les côtés sont idéales pour révéler un micro-bout de chaussette, si vous en avez envie.

Vous les trouvez comment, ces bottes automnales ? Vous avez un modèle préféré ?

Ariana On Broome Street

Ariana On Broome Street

Lorsque j’ai rencontré Ariana l’autre jour, j’ai tout de suite adoré son style à la fois décontracté et élégant. Ce n’est pas juste son look (et cette coupe de cheveux !), mais quelque chose qui se dégage d’elle…
  
Ariana est la fondatrice de MAKE, une de mes marques de cosmétiques préférées (vous vous souvenez de la poudre bronzante marbrée ?) et quelqu’un d’hyper créatif. Je voulais vous la présenter, et je lui ai demandé de nous en dire plus sur ce look !

ariana mouyiaris make beauty portrait new york garance dore photos

Chemise, vintage ; gilet, Chadwick Bell ; chaussures, Stella McCartney ; sac, Céline.

@ 2013 Contestyles