Category Archives: robes

Femme on the Street

Femme on the Street

Certaines femmes déambulent, d’autres flânent et d’autres encore semblent virevolter dans la rue. Souvent des silhouettes vêtues de robes très féminines, avec un style unique. Mais du coup, on se demandait : à NY, qui porte des robes au quotidien ? Est-ce que c’est aussi facile que ça ou est-ce que c’est réservé à la Fashion Week ?

Avant les robes fluides semblaient être la seule option valable, mais on trouve maintenant plein de déclinaisons possibles. Peut-être que les créations de Rejina Pyo sont celles qui incarnent le mieux ce renouveau diurne. Une ample jupe, c’est facile, pas trop sophistiqué et assez simple pour la ville. La robe trois trous classique s’adapte à toutes les circonstances : elle va à l’essentiel avec naturel. Je crois que pour qu’une robe fonctionne, il faut qu’elle garde une allure décontractée, la porter avec des sneakers ou des bijoux pas trop voyants, que la robe reste au centre du paysage.

Flower Power

Flower Power

Vous vous souvenez de la fois où on a eu envie de déniaiser les robes à imprimé fleuri romantique, avec un manteau d’hiver un peu structuré ? Eh bien six mois plus tard, il est temps de se découvrir pour se dévoiler… ne serait-ce que du bout des pieds.

Pour éviter de ressembler à une housse de couette ambulante, voici quelques conseils pour adopter la robe fleurie ultra-longue dans les mois à venir :

1. Pas de total-look ! On ajoute une pièce unie… comme un joli foulard en soie noire.

2. Sauf si vous incarnez vraiment la vie de bohème (vous passez l’année à voyager d’une île à l’autre, n’avez pas d’adresse permanente)… évitez les spartiates et la couronne de fleurs champêtres.

3. A la place d’escarpins à bout ouvert, préférez des sandales type Birkenstock ou des sneakers comme les Converse, qui fonctionnent très bien avec la robe fleurie.

4. Souvenez-vous de la devise Less IS more quand on porte un imprimé… pas la peine d’avoir une coiffure supra-sophistiqué, préférez quelque chose de simple, et pour le make-up, optez peut-être juste pour une bouche un peu plus marquée?

5. Finalement, oubliez conseils ci-dessus, on s’en fiche, YOLO… le plus important, c’est d’être soi-même, non ?

Pour vous aider dans cette frénésie bucolique, voici quelques robes sublimes…

Les Fleurs

Les Fleurs

C’est tellement compliqué d’être une femme. On veut être forte, mais quand même un peu parfois, fragile. On veut être féminine, mais aussi un peu parfois, garçon manqué. On veut porter des fleurs, mais surtout, on veut pas faire Laura Ingalls (enfin, je sais pas vous, mais moi, je veux vraiment porter des imprimés fleuris, je trouve ça d’une beauté et d’une coolité incroyable, surtout depuis que Kurt Cobain l’a fait dans les années 90, qui sont les années où j’étais une ado, ce qui n’arrange pas mon cas niveau années au compteur, mais me donne une crédibilité grunge imparable, avouez.)(Non ?)(On veut avoir de l’expérience et du bagou, mais on veut avoir vingt ans)

On veut porter des fleurs, mais faut casser la fleur, quoi.

Moi je trouve que ça représente exactement ce qui nous complique la vie dans la mode, et que j’adore à la fois, et donc voici aujourd’hui trois façons virtuoses de porter la robe à fleurs par Veronika, Vanille, et Brett.

1/ Converse, robe trop longue et manteau-jeté-en-arrière-découvrant-l’épaule aka glunge (glamour-grunge?)(je suis sûre que je n’ai pas inventé ça).

Très 90 aussi, le manteau-jeté-en-arrière-découvrant-l’épaule, fait à peu près aussi effortless que la veste sur les épaules (c’est-à-dire pas du tout) mais encore mieux pour montrer sa tenue du dessus tout en montrant sa tenue du dessous (ah, les affres de la fashion week et du streetstyle), j’ai nommé la robe à fleurs. Bon là, ça sent la fleur Valentino, au parfum très délicat et aux transparences exquises, et que celle qui a le courage, telle Veronika, de laisser traîner au sol sa robe Valentino, lève le bras bien haut, hein.

Mais on s’en fout : C’EST TROP BEAU.

2/ Nike, pantalon, douze pulls en dessous, manteau trop grand et sac sublime plus manche-qui-dépasse-du-manteau aka grunge.

J’adore cette interprétation parce que notre jeune inconnue est trop forte en jeu de couleurs. J’adore aussi parce que c’est de la fleur cassée de tous les jours et qu’on peut refaire cette tenue chez soi tranquille (ah la magie du grunge) et que c’est hyper pratique tout en restant féminin.

3/ Bottes, pochette et grand manteau, du cassage de fleurs de pro.

Tout est dans le manteau oversize de Brett, qui a la tenue florale idéale pour les filles qui ont un vrai job, par exemple (ça existe, tout le monde ne bosse pas en jogging sur son canapé comme moi à cet instant précis), ou qui ont une date mais veulent rester cool et envoyer des signaux légèrement troubles (très importants les signaux légèrement troubles). Simplicité et kiffance.

Voilà !!! Si vous êtes prêtes à casser de la fleur (pauvres fleurs, elles ne nous ont rien fait!) on vous a préparé un shopping du feu de dieu. En attendant, je vous embrasse.

Anna on Howard Street

Anna on Howard Street

Un look tout en blanc que j’adore !! Héhé, ça vous étonne, hein ? 🙂

 

J’aime beaucoup comment Anna a superposé sa robe sur une blouse, du coup ça crée un mélange de transparences et de textures qui est super réussi. J’aime aussi son vernis blanc, un petit détail subtil vraiment bien vu. C’est la tenue idéale pour le temps new-yorkais en ce moment : ça se rafraîchit mais le soleil continue à briller. Bien sûr, j’emmène cette idée avec moi à Paris !

On Anna: Robe, Calvin Klein; Chemise, Nili Lotan; Chaussures, Dieppa Restrepo; Sac, Mansur Gavriel.

Laura at Pier 94

Laura at Pier 94

Falling For Dresses

Falling For Dresses

J’adore la tenue de la sublime Jessica Hart – ça me fait un peu penser à la façon qu’avait Meredith de porter sa longue robe, à la cool, avec du plat l’autre jour… Ici en plus, le foulard ajoute une touche parfaite de nonchalance…

Cette façon de porter les robes m’inspire beaucoup en ce moment. On me l’avait annoncé, mais c’est clair que passer aux cheveux courts remet en question tout ce que l’on porte, qu’on a tout de suite envie d’être plus féminine…
Et que je viens juste de me rendre que j’avais exactement trois robes dans ma garde-robe. Il est temps que je remédie à ça.

Vous portez des robes, vous ?
(Je sais, question qui peut sembler bizarre pour la plupart des filles, mais si vous me posiez la question, je serais bien obligée de vous répondre que moi, pas du tout !)(Et que ça va changer !).

@ 2013 Contestyles