Category Archives: été

Be Cool

Be Cool

Comment rester cool cet été :

1. Optez pour les tissus les plus légers possibles. Un peu comme ces draps en lin qu’on repousse d’un petit coup de pied quand il fait trop chaud la nuit.

2. Ne boutonnez que le strict nécessaire pour afficher le minimum de décence en public….

3. Sirotez une boisson fraîche. Profitez de la brise. Faites-vous une chevelure à la Beyoncé (si possible).

4. Nos conseils 1 à 3, sur notre amie Lars, qui réussit à rester super cool, même sous un soleil super chaud.

The Lightness of Layering

The Lightness of Layering

Quand on aperçoit Coco dans les derniers rayons du soleil du Lower East Side, on a du mal à détourner le regard. Surtout dans cette superposition de vêtements immaculés… eh oui, ce qui ressemble à une robe portefeuille façon origami se compose en fait de trois pièces, associées avec génie dans une vraie maîtrise du layering.

Si j’en parle, c’est qu’on a souvent l’impression d’avoir une garde-robe un peu morne. Les pièces classiques, simples et intemporelles peuvent tout à coup sembler monotones et fades. Mais avec un peu d’imagination et de talent pour nouer et draper, on peut facilement se créer un look qui a plus de substance, presque tout droit sorti d’un mood-board Yohji Yamamoto. Finalement, avoir plusieurs pièces de la même nuance augmente vos chances de réussite !

Sur Coco (une Australienne stylée qui travaille avec Maryam Nassir Zadeh, qu’on adore !), ça se joue autour d’une robe débardeur évasée, d’un top cache-cœur à manches longues et d’une chemise blanche à manches oversize… portée déboutonnée et nouée autour de la taille. Et voilà !

Pas besoin de faire exactement la même chose, c’est tenter des associations qui est amusant ! Moi, par exemple, dans le même esprit, je porte souvent mes chemises comme des jupes. Les superpositions aériennes, c’est idéal l’été : au gré des températures on peut retirer ou remettre une couche…

Robe, Elizabeth & James ; Top, Elizabeth & James ; Sac, Maryam Nassir Zadeh

Beat the Heat

Beat the Heat

Chaque année au mois de mai, les New-Yorkais commencent à se plaindre du froid qui dure et se demandent quand le soleil et la chaleur seront enfin là… Et puis en un clin d’œil, le mois de juin est là, et les conversations ont viré au dégoût le plus total pour le temps chaud, moite et humide.

Je mentirais si je vous disais que je n’alimente pas ce chaud-froid (haha) … je me demande moi aussi comment vivre le mieux et le moins humidement possible entre juin et septembre. Comment fait-on pour survivre à la chaleur de plomb et rester aussi fraîche que Sarah dans son ensemble blanc ?

Peut-être son secret réside-t-il dans le fait qu’elle ne perd pas son énergie à se plaindre de la météo, mais plutôt à faire des choses positives : se glisser dans un cinéma (musée ou bar à cocktails) climatisé pour échapper à la moiteur ambiante. En tout cas, ça marche. Je l’ai revue le lendemain dans une robe immaculée tout aussi cosmopolite, et là encore, pas une goutte de sueur ne perlait à son front…

Au fait, ce n’est pas la première fois que je me penche sur le cas Sarah… C’est grâce à sa beauty minute que je me suis offert des produits Biologique Recherche. Et vous vous souvenez peut-être des B.O. Céline qu’elle avait glissées dans son look. Fabuleux.

Sac, Staud ; Chemise, Staud ; Pants, Staud ; Chaussures, Simon Miller ; Lunettes du soleil, Vintage ; B.O., Sophie Monet

A Walk in the Park

A Walk in the Park

Vous avez ce que j’aime particulièrement quand les journées se réchauffent un peu ? Enfin, à part tomber sur la robe estivale idéale pendant les soldes d’été… c’est la possibilité de trouver un endroit qui fasse office de ‘Central Perk’, même si des centaines de personnes y ont aussi élu domicile (insérer bruits de gens qui pestent à propos de ce que NY est devenu).

Depuis que j’ai trouvé ce type d’endroit, j’ai initié un rituel qui m’aide à lutter contre mes envies de sortir-de-la-ville-à-tout-prix. Tous les dimanches, je retrouve Brianna, en photo ci-dessus, dans une robe de saison propice à la verdure (le vert se marie particulièrement avec son abondante chevelure rousse) et deux amies anglaises, pleines de bonnes idées, dans notre café de quartier (quand notre emploi du temps et la météo s’y prêtent). Armée de notre boisson caféinée de prédilection, on se dirige vers cet adorable parc-jardin où on passe l’après-midi à s’imprégner du quotidien, à admirer l’assortiment de chiens (et étonnamment, de chats), tout en piquant des fou-rires.

Quelques heures plus tard, on se sépare, et parce que c’est une belle journée, je marche un peu, jusqu’à un autre petit endroit sympa dont NY a le secret. Et tandis que le soleil disparaît et que mon écran d’ordi diffuse une énième série Netflix, je me dis que j’ai passé une belle après-midi, découvert un endroit qui est un peu le mien (pour peu que je fasse l’impasse sur ces centaines de personnes).

En tout cas, j’espère que l’été vous permettra de découvrir votre propre jardin secret, pelouse, café du coin, et une jolie robe pour aller avec… quelle que soit votre ville d’adoption.

Robe, The Frankie Shop ; Sac, Gucci ; Lunettes, Coach

Season Opener

Season Opener

Memorial Day marque officiellement le début de l’été, ce qui veut aussi dire qu’on s’apprête à transpirer. Et même si j’adore l’été et que je ne veux pas faire la nana qui se plaint de la météo toute l’année, la chaleur à NY peut devenir… insupportable. Du coup les tenues aérées deviennent une priorité et même une nécessité.

Victoria a tout bon… à la fois chic et légère, en blanc post-Memorial Day. Petit plus, les jupes minimalistes qui ne font qu’effleurer le corps créent un courant d’air bienvenu, si vous voyez ce que je veux dire…

En tout cas, c’est exactement ce vers quoi on tend pour l’été. Alors on prend des notes pour les vagues de chaleur à venir…

Top, Atea Oceanie ; Jupe, Céline ; Lunettes, Céline ; Chaussures, Rosetta Getty ; Montre, Larson and Jennings

Trust in Truss

Trust in Truss

L’été est là, et avec lui, les sacs tressés. Vous aviez remarqué ?

Ils sont partout et dans toutes les matières. Nos préférés, ce sont peut-être ceux de Truss, une petite marque qui travaille avec de toutes petites entreprises et tisseurs de la région d’Oaxaca au Mexique qui réalisent ces merveilles !

 

@ 2013 Contestyles