Beat the Heat

Beat the Heat

Chaque année au mois de mai, les New-Yorkais commencent à se plaindre du froid qui dure et se demandent quand le soleil et la chaleur seront enfin là… Et puis en un clin d’œil, le mois de juin est là, et les conversations ont viré au dégoût le plus total pour le temps chaud, moite et humide.

Je mentirais si je vous disais que je n’alimente pas ce chaud-froid (haha) … je me demande moi aussi comment vivre le mieux et le moins humidement possible entre juin et septembre. Comment fait-on pour survivre à la chaleur de plomb et rester aussi fraîche que Sarah dans son ensemble blanc ?

Peut-être son secret réside-t-il dans le fait qu’elle ne perd pas son énergie à se plaindre de la météo, mais plutôt à faire des choses positives : se glisser dans un cinéma (musée ou bar à cocktails) climatisé pour échapper à la moiteur ambiante. En tout cas, ça marche. Je l’ai revue le lendemain dans une robe immaculée tout aussi cosmopolite, et là encore, pas une goutte de sueur ne perlait à son front…

Au fait, ce n’est pas la première fois que je me penche sur le cas Sarah… C’est grâce à sa beauty minute que je me suis offert des produits Biologique Recherche. Et vous vous souvenez peut-être des B.O. Céline qu’elle avait glissées dans son look. Fabuleux.

Sac, Staud ; Chemise, Staud ; Pants, Staud ; Chaussures, Simon Miller ; Lunettes du soleil, Vintage ; B.O., Sophie Monet